Daily Devotionals
KCM
Donnez plus, pas moins ! Kenneth Copeland 20 July Tel qui donne libéralement, devient plus riche; et tel, qui épargne à l'excès, ne fait que s'appauvrir.

Lorsque l’argent dont vous disposez devient trop juste, vous êtes tenté de réduire vos dons. Après tout, cela semble être la chose la plus logique à faire. Mais ne le faites pas ! Cela arrêterait le flot des bénédictions financières de Dieu au moment où vous en avez le plus besoin.

Il y a quelques années, je dus faire face à ce genre de situation. Notre ministère avait un grave problème financier : il nous manquait un million de dollars. A ce moment-là, Gloria et moi vivions par la foi depuis vingt ans. Nous savions que Dieu pourvoirait à tous nos besoins « selon sa richesse, avec gloire, en Christ-Jésus » (Philippiens 4:19). Il l’avait déjà prouvé à maintes reprises, non seulement dans notre vie personnelle, mais également au niveau du ministère.

Pourtant, dans ce cas précis, toutes les prières et la foi qui nous avaient donné la victoire par le passé semblaient rester sans effet. En fait, plus le temps passait et plus la situation empirait au lieu de s’améliorer. A la fin de l’année, notre déficit atteignit un million de dollars.

Frustré et las, je finis par m’approcher de Dieu un jour pour Lui exposer la situation. Je dis : « Seigneur, tu vois l’état de ce ministère ; j’ai besoin d’au moins un million de dollars, rien que pour rentrer dans mes frais. » Le Seigneur me répondit : « Mais non, tu n’as pas besoin de cela ! »

Je n’en croyais pas mes oreilles ! Comment pouvait-Il dire que je n’en avais pas besoin ? N’avait-Il pas examiné les livres de comptes ? N’avait-Il pas parlé à mon comptable ? J’étais déconcerté. De toute évidence, je L’avais mal compris. Alors, je renouvelai ma requête. Mais Il me redonna la même réponse : « Non, tu n’as pas besoin de cela. »

Malgré ma confusion initiale, alors que je continuais à demander et à écouter, je commençai à comprendre ce que le Seigneur voulait me dire : les comptes négatifs n’étaient pas la seule chose qui n’allait pas ; un problème plus grand se cachait derrière.

Ensuite, Il me montra ce que je devais faire : commencer à donner dix pour cent des revenus du ministère à des oeuvres en faveur des démunis. Du point de vue naturel, cela ne ressemblait en rien à une solution. Comment combler un déficit en donnant tout l’argent qu’on a ? Pourtant, lorsque j’obéis à Ses directives, le déficit d’un million de dollars commença à se combler.

Souvenez-vous-en la prochaine fois que le diable essaiera de vous mettre sous pression. Brisez son emprise sur vos finances en donnant plus au lieu de moins. Bientôt, la prospérité de Dieu se répandra sur vous !

Scripture Reading: 1 Rois 17:1-16