Daily Devotionals
KCM
Un cycle surnaturel de bénédictions Kenneth Copeland 12 August Jette ton pain à la surface des eaux, car avec le temps tu le retrouveras.

L’une des choses les plus passionnantes que j’ai découverte à propos de la loi divine de semer et de moissonner, c’est que les récoltes financières ne sont pas saisonnières. Si vous plantez tout au long de l’année, vous pouvez également récolter tout le temps.

Mais comprenez-moi bien ! Je n’ai pas dit que vous pourrez récolter instantanément. Ce n’est généralement pas le cas. Vous aurez peut-être à attendre plusieurs mois. Ce que je dis, c’est que si vous semez constamment, vous moissonnerez aussi constamment. Si vous jetez continuellement votre pain à la surface des eaux, il finira par revenir à vous à chaque vague !

Bien entendu, certains ne bénéficieront jamais de ces bénédictions continuelles, parce qu’au lieu de donner, ils attendent de recevoir. Ils se tiennent sur la plage, en disant : « Je me demande pourquoi ma prospérité n’est pas encore là. Dès qu’elle arrivera, je commencerai à donner. »

L’économie de Dieu ne fonctionne pas de cette façon. Dans Luc 6:38, il est écrit : « Donnez et il vous sera donné. Car on vous mesurera avec la mesure dont vous vous serez servis. » C’est à vous de faire le premier pas. Vous devez d’abord envoyer votre navire sur la mer avant qu’il puisse rentrer au port !

Rappelez-vous-en la prochaine fois que vous serez tenté de vous plaindre de ce que la vie met en travers de votre route. Rappelez-vous que ce que vous aurez semé, c’est aussi ce que vous récolterez plus tard. Si vous avez semé le doute, l’incrédulité et la crainte, c’est ce qui reviendra vers vous. Et si vous n’avez rien donné, alors vous ne recevrez rien !

Vous tenez dans vos mains, en cet instant, les semences de votre propre avenir. Levez-vous dans la foi et utilisez-les pour déclencher le cycle surnaturel des bénédictions. Commencez dès maintenant à planter une graine après l’autre : vous finirez par jouir d’une bonne moisson chaque jour !

Scripture Reading: Luc 6:31-38