Daily Devotionals
KCM
Votre ennemi mortel Kenneth Copeland 14 July Nous ne voulons pas, frères, que vous soyez dans l'ignorance au sujet de ceux qui sont décédés, afin que vous ne vous affligiez pas comme les autres qui n'ont point d'espérance. Car, si nous croyons que Jésus est mort et qu'il est ressuscité....

Beaucoup d’entre nous, bien que croyants, considèrent la douleur et le chagrin comme faisant naturellement partie de la vie et ne les remettent pas en question. En fait, si nous sommes honnêtes, nous devons admettre qu’il y a des moments où nous avons vraiment envie de nous affliger et de nous apitoyer sur nous-mêmes.

Mais pourquoi voudrions-nous être tristes ? Parce que la peine a un effet stimulant sur les émotions. Elle provoque une intensification de ce que l’on ressent qui, dans un premier temps, est presque enivrante.

Mais la douleur et l’affliction sont des émotions dangereuses. Je le sais, parce que Dieu m’expliqua, il y a quelques années, qu’elles sont loin d’être aussi anodines que nous le pensons. En réalité, les forces qui se tiennent derrière ces émotions sont des êtres spirituels, envoyés par le diable pour tuer, dérober et détruire.

Ces émotions font partie du bombardement dévastateur satanique dont Jésus S’est chargé lorsqu’Il est mort sur la croix (Esaïe 53). Il a pris nos souffrances et nos peines pour que nous n’ayons pas à les supporter. Si elles viennent frapper à votre porte, rappelez-vous qu’il ne s’agit pas d’émotions inoffensives. Ce sont des ennemies mortelles dont Jésus nous a délivrés au Calvaire.

Ne vivez pas comme ceux qui n’ont pas d’espérance. Vous êtes croyant. Vous savez que Jésus-Christ est mort à votre place et qu’Il est ressuscité. Cela ne vous donne pas seulement de l’espérance par rapport à la mort physique, mais dans n’importe quelle circonstance.

Ne vous affligez donc pas !

Scripture Reading: Esaïe 51:11-16